La France défaite et occupée. Régime de Vichy, collaboration, Résistance.

1- La défaite de 1940

Bundesarchiv Bild 146-1971-083-01, Frankreich, französische Flüchtlinge.jpg
« Bundesarchiv Bild 146-1971-083-01, Frankreich, französische Flüchtlinge » by Bundesarchiv, Bild 146-1971-083-01 / Tritschler / CC-BY-SA.Wikimedia Commons.

Après la déroute de l’armée française et l’exode des populations prises de panique, le maréchal Pétain prend la tête du gouvernement et signe l’armistice avec l’Allemagne le 22 juin 1940. Les conditions imposées par les Allemands sont très dures : lourdes indemnités, perte de l’Alsace-Lorraine, le Nord de la France est occupé.

Installé à Vichy (grande capacité d’accueil pour les personnels des ministères), avec son gouvernement dirigé par Pierre Laval, Pétain se fait accorder les pleins pouvoirs et met fin à la llle République (jugée responsable de la défaite).

2- Le régime de Vichy

« Bundesarchiv Bild 183-H25217, Henry Philippe Petain und Adolf Hitler » par Bundesarchiv, Bild 183-H25217 / CC-BY-SA. Sous licence CC BY-SA 3.0 de via Wikimedia Commons.

Le régime autoritaire de Pétain, par la « Révolution Nationale » et la célèbre formule « travail, famille, patrie », veut régénérer la France en glorifiant le travail traditionnel (artisanat, agriculture) et la famille traditionnelle (femme au foyer, plusieurs enfants, …). Pétain rencontre Hitler à Montoire le 24 octobre 1940 et engage l’Etat français dans une collaboration avec l’Allemagne qui s’accentue avec l’occupation de la zone libre en novembre 1942.

Ainsi, le régime de Vichy participe à la déportation des juifs vers les camps de la mort, fournit de la main-d’œuvre à l’Allemagne (STO), pourchasse les résistants. La vie sous l’occupation est difficile.

Bundesarchiv Bild 183-S69238, Frankreich, Internierungslager Pithiviers“ von Bundesarchiv, Bild 183-S69238 / CC-BY-SA Wikimedia Commons.

3- La France libre, la résistance intérieure

L’appel du 18 juin du Général de Gaulle depuis Londres marque la naissance d’une résistance à caractère militaire qui rallie tous les opposants à Pétain et s’appuie sur les colonies françaises : c’est la France Libre (FFL : Forces Françaises Libres).Progressivement, des mouvements clandestins se forment (réfractaires au STO, communistes, …), notamment dans le maquis. Jean Moulin, envoyé par De Gaulle, unifie ces mouvements au sein du Conseil National de la Résistance (CNR, mai 1943).

4- La libération

En 1944, les FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) participent activement à la libération de la France et permettent l’installation d’un gouvernement provisoire, aux valeurs démocratiques, dirigé par le Général De Gaulle. Vichy et la collaboration sont jugés parfois dans la violence (femmes tondues, exécutions,…) mais Pétain est gracié pour son âge et certains échappent au châtiment (Bousquet, Papon).

Le GPRF lance donc des grandes réformes :

  • au niveau économique, il faut reconstruire le pays, il nationalise les secteurs bancaires et énergétiques (EDF).
  • au niveau social, il crée la Sécurité sociale qui protège les Français (santé, famille, vieillesse).
  • au niveau politique, il donne le droit de vote aux femmes.

L’Assemblée nationale rédige la Constitution de la IVème République qui entre en vigueur en 1946. Le général De Gaulle, en désaccord avec l’Assemblée sur cette constitution, démissionne en janvier 1946 et se retire de la vie politique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.