Doc. 1- La Chine construit des îles artificielles pour revendiquer des zones maritimes

La Chine est en train d’agglomérer des milliers de tonnes de terre sur un récif corallien afin de le transformer en piste d’atterrissage. L’objectif : asseoir sa domination sur une zone stratégique très disputée, la mer de Chine.

Jusqu’à présent, la majeure partie de l’île de Fiery Cross, ou Yongshu, en Chinois, se trouvait sous l’eau, à l’exception de quelques rochers. Des images satellites, analysées par des experts anglo-saxons de l’IHS, ont montré que depuis quelques mois, des navires chinois rassemblent les sédiments sur la barrière de corail, afin de faire émerger des eaux une piste de 3 000 mètres de long sur 300 mètres, au plus, de large. Un port, à l’est de l’île, serait également en train d’être créé pour « accueillir des pétroliers ou de grands navires de guerre », selon les experts de l’IHS.

Yongshu est située dans l’archipel des Spratleys, un territoire en plein milieu de la mer de Chine dont les récifs confettis, d’une superficie totale de 5 km 2 , sont répartis sur une zone de 410 000 km 2 . Cette zone, inconnue du grand public, est d’un intérêt géostratégique majeur. Elle est le point de passage entre l’océan Indien et l’océan Pacifique et permet la communication de l’Europe et de l’Asie orientale. Près d’un tiers du trafic maritime commercial du monde y passe, 90 % de celui de la Chine. La Corée du Sud, le Japon et Taïwan y font transiter plus de la moitié de leurs ressources énergétiques. Si les éventuelles réserves de pétrole semblent pour le moment limitées, celles de gaz semblent au contraire très importantes : la zone pourrait comporter 13 % des réserves mondiales, selon le rapport du ministère de la Défense.

Outre l’évidente menace que représente la militarisation chinoise, la création de cette nouvelle terre vient asseoir la revendication de souveraineté chinoise : au regard du droit international, l’attribution d’une zone économique exclusive* est déterminée par la possession d’un territoire côtier.

D’après Le Figaro, 10 février 2015. http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/10/01003-20150210ARTFIG00266-la-chine-construit-des-iles-artificielles-pour-revendiquer-des-zones-maritimes.php


Doc. 2- Les détroits et canaux : un enjeu géostratégique

Les détroits et les canaux représentent des espaces bien particuliers au sein de l’immensité maritime. Ces zones de resserrement des routes maritimes s’imposent à la navigation, sous peine d’un allongement considérable des distances à parcourir, et deviennent dès lors des endroits où se concentrent navires et cargaisons. En nombre limité, essentiels à la fluidité des échanges, ils sont chargés d’un potentiel géostratégique considérable et concentrent les enjeux qui se posent au commerce international par voie de mer.

Lacoste Romuald, « Détroits et canaux, un enjeu stratégique majeur », TDC, n° 954, « Le commerce maritime », CNDP, avril 2008


Doc. 3- La piraterie, un fléau qui menace l’Afrique

Dans le golfe de Guinée, dont les eaux baignent l’Afrique de l’Ouest, l’histoire est devenue presque banale. Cette route maritime très fréquentée est désormais la plus dangereuse de la planète, devant le golfe d’Aden. L’Europe et les États-Unis, dont environ 30 % des besoins pétroliers proviennent de la région, s’inquiètent ouvertement du phénomène.

C’est dans le delta du Niger, théâtre de rébellions depuis des décennies, qu’est née la piraterie locale ou d’où viennent encore la majorité des bateaux. Enhardis par les succès, les pirates, longtemps concentrés dans les seules eaux nigérianes, ont peu à peu étendu leur zone d’influence de la Côte d’Ivoire au nord, au Gabon au sud. « Au Nigeria, les problèmes de gouvernance économique ont fait du pays l’épicentre de la violence maritime », affirme l’ICG1 . « Pour l’instant, les marines des pays voisins du Nigeria n’ont pas confiance en Abuja2 pour assainir la piraterie », explique Benjamin Augé, spécialiste du Nigeria à l’Institut français des relations internationales.

D’après Le Figaro, 5 décembre 2013.

1 International Crisis Group (ICG) est une organisation non-gouvernementale internationale, dont la mission est de prévenir et d’anticiper les conflits possibles.

2 Abuja est la capitale politique du Nigéria où siège le gouvernement.


Doc. 4- La Zone économique exclusive


Guide d’analyse

  1. Doc. 01- Pourquoi la Chine construit-elle des îles artificielles ? Justifiez votre réponse.
  2. Doc. 01- Quels sont les États qui ont des revendications similaires en Mer de Chine du Sud ?
  3. Doc. 02- Quels sont les principaux passages stratégiques à l’échelle du globe ?
  4. Doc. 02- Pourquoi représentent-ils un enjeu stratégique ?
  5. Doc. 03- Quel danger peut-on rencontrer aujourd’hui dans certaines parties du monde ?
  6. Doc. 03- Où sont situées les principales zones de piraterie à l’échelle du globe ?
  7. Doc. 04- Qu’est-ce que la zone économique exclusive (recherche internet) ? En quoi cette zone est-elle intéressante pour l’État qui la possède ?