Humanisme et Renaissance

À la fin du XVe siècle, des intellectuels, les humanistes (du Latin Humanus : instruit, cultivé), commencent à penser que le savoir enseigné est très insuffisant. Ils se mettent à étudier avec passion les œuvres de l’Antiquité grecque et romaine oubliées ou négligées au Moyen Âge.

Au Moyen Âge, on s’intéressait essentiellement à Dieu et à l’au-delà, et on méprisait le corps et le plaisir. Les humanistes, qui reprennent les idées de l’Antiquité, mettent au contraire l’homme au centre du monde; ils donnent une grande importance à la vie, au plaisir, au corps et sont curieux de tout.

Retrouvez cette carte sur le blog carto d’HG Sempai

La Renaissance est une période de l’art qui correspond aux XVe – XVIe siècles. Les artistes italiens mais aussi rhénans s’inspirent à nouveau de l’Antiquité mais ils innovent aussi en créant de nouvelles techniques artistiques ( perspective et petit tableau que l’on accroche et que l’on peut décrocher). L’Italie est le pôle de la renaissance, un pôle qui influence tous les mécènes et tous les artistes d’Europe.

Les Réformes religieuses.

La diffusion du protestantisme

Martin Luther en 1528 par Lucas Cranach l’Ancien.
Source: Wikipedia

Grâce à l’imprimerie et au soutien des princes germaniques, les idées de Luther se répandent, surtout en Europe du Nord. En France, les protestants sont rapidement persécutés. L’un d’eux, Jean Calvin, se réfugie à Genève en 1541, où il fonde une autre Église protestante, plus sévère que celle de Luther.

Retrouvez cette carte sur le blog carto d’HG Sempai

La réforme catholique

Dès le XVe siècle, la nécessité d’une réforme catholique s’était exprimée mais ce sont les victoires du protestantisme qui obligent l’Église à réagir. C’est le but du concile de Trente qui se tient en Italie de 1545 à 1561. Il réaffirme les principes catholiques contestés par les protestants.

Réunion du concile de Trente à l’Église Santa Maria Maggiore de Trente. Musée diocésain de Trente.
Source: Wikipedia

Les devoirs du clergé sont rappelés: les évêques doivent résider dans leur diocèse et contrôler les curés, qui doivent être formés dans des séminaires. Des ordres, comme les jésuites, sont chargés de l’éducation des enfants, de la prédication et de la charité.

Les guerres de religion

Retrouvez cette carte sur le blog Carto d’HG Sempai

Au XVle siècle, des guerres de religion opposent les souverains catholiques aux protestants. Entre 1618 et 1648, la guerre de Trente Ans oppose ainsi les États catholiques au Saint-Empire.