En février 1848, une révolution à Paris renverse Louis-Philippe et proclame la lle République.


Doc. 1- Le décret de mars 1848.

Le gouvernement provisoire de la République,

Voulant remettre le plus tôt possible aux mains d’un gouvernement définitif les pouvoirs qu’il exerce dans l’intérêt et par le commandement du peuple,

Décrète :

[…]

Article 2. L’élection aura pour base la population.

Article 3. Le nombre total de représentants du peuple sera de 900 y compris l’Algérie et les colonies Françaises.

Article 4. Ils seront répartis entre les départements dans la proportion indiquée au tableau ci-joint.

Article 5. Le suffrage sera direct et universel.

Article 6. Sont électeurs tous les Français âgés de 21 ans résidant dans la commune depuis six mois et non judiciairement privés ou suspendus de l’exercice des droits civiques.

Article 7. Sont éligibles tous les Français âgés de 23 ans et non privés ou suspendus de l’exercice des droits civiques.

Article 8. Le scrutin sera secret.

Article 9. Tous les électeurs voteront au chef-lieu de leur canton par scrutin de liste. […]

Fait à Paris, en Conseil de Gouvernement, le 5 mars 1848 Les membres du gouvernement provisoire Armand Marrast, Garnier-Pagès, Arago, Albert, Marie, Crémieux, Dupont (de l’Eure), Louis Blanc, Ledru-Rollin, Flocon, Lamartine.

Le secrétaire général du Gouvernement provisoire, Pagnerre

Doc. 2- Voter sous la lle République

Doc. 3- Les premières élections au suffrage “universel”

« Nous devions aller voter ensemble au bourg de Saint-Pierre, éloigné d’une lieue [environ 4 km] de notre village. Le matin de l’élection, tous les électeurs, c’est-à-dire toute la population mâle au-dessus de 20 ans, se réunirent devant l’église. Tous ces hommes se mirent à la file deux par deux, suivant l’ordre alphabétique […]. Nous ne laissions derrière nous que les enfants et les femmes ; nous étions en tout 170 […]. Je rappelai à ces braves gens la gravité et l’importance de l’acte qu’ils allaient faire ; je leur recommandai de ne point se laisser accoster ni détourner par les gens […], mais de marcher sans se désunir et de rester ensemble, chacun à son rang, jusqu’à ce qu’on eût voté […]. Tous les votes furent donnés en même temps, et j’ai lieu de penser qu’ils le furent tous au même candidat. »

Alexis de Tocqueville, Souvenirs de 1848, Calmann Lévy, 1893.

Doc. 4- Les femmes et l’élection

La Constitution de 1848 a légalement aboli les privilèges de race, de caste et de fortune par l’affranchissement des esclaves noirs, par l’extinction des titres de noblesse, par la suppression du cens électoral. Mais le privilège de sexe est resté sous-entendu dans cette Constitution qu’il sape donc dans sa base, car il est la négation des principes sur lesquels elle est fondée.

Jeanne Deroin dans son journal, L’Opinion des Femmes, 1849.

Brooklyn Museum - L'insurrection Contre les Maris Est Proclamée le Plus Saint des Devoir - Honoré Daumier.jpg
By Honoré DaumierOnline Collection of Brooklyn Museum; Photo: Brooklyn Museum, 2005, 1996.225.31_PS1.jpg, Public Domain, Link

Doc. 5- Un suffrage” universel” masculin limité en 1850

« Nous avons exclu cette classe d’hommes dont on ne peut saisir le domicile nulle part. Il faut tout faire pour le pauvre, excepté cependant de lui donner à décider les grandes questions où s’agitent le sort et l’avenir du pays […]. Mais ces hommes que nous avons exclus, sont-ce les pauvres ? Non, ce n’est pas le pauvre, c’est le vagabond. Ce sont ces hommes qui forment, non pas le fond, mais la partie dangereuse des grandes populations agglomérées ; ce sont ces hommes qui méritent ce titre, l’un des plus flétris de l’histoire, entendez-vous, le titre de multitude. Les vrais républicains redoutent la multitude, la vile multitude, qui a perdu toutes les républiques. […] »

Adolphe Thiers, discours prononcé le 24 mai 1850 à l’Assemblée législative (extraits)


En vous aidant des informations contenues dans les documents et du vocabulaire, expliquez pourquoi on peut dire que le vote est élargi, c’est-à-dire qu’il se développe sous la lle République (1848 – 1852).


Aide à l’analyse:

Doc. 1- Le décret de mars 1848.

  • Quelles sont les changements introduits par ce décret?
  • Expliquez l’importance de l’article 8?
  • Où doivent voter les électeurs?

Doc. 2- Voter sous la lle République

  • Qui votent sous la lle République?

Doc. 3- Les premières élections au suffrage “universel”

  • Qui ne prend part au vote?
  • Relevez trois expressions qui montrent que le vote est une pratique collective.

Doc. 4- Les femmes et l’élection

  • Qui est l’auteur de ce texte?
  • Que dénonce l’auteur de ce texte
  • Comment Daumier, l’auteur de la caricature, illustre-t-il ce point de vue?

Doc. 5- Un suffrage” universel” masculin limité en 1850

  • Expliquez le titre du document.