Activité reprise d’un travail initial de Fabien Joubert

    • Doc. 1-Magellan

Fernand de Magellan (Fernão de Magalhães en portugais, Fernando de Magallanes en castillan), né dans le Nord du Portugal aux environs de 1480 et mort sur l’île de Mactan aux Philippines le 27 avril 1521, est un navigateur et explorateur portugais de l’époque des Grandes découvertes. Il est connu pour être à l’origine de la première circumnavigation de l’histoire — achevée en septembre 1522 sous les ordres de Juan Sebastián Elcano après trois ans de voyage — en ayant navigué vers l’ouest pour rejoindre les Moluques, découvrant sur son chemin le détroit qui porte son nom aujourd’hui.

Description de cette image, également commentée ci-après
Par InconnuInconnu, Domaine public, Lien

  • Doc. 2- Le voyage de « Magellan »

  • Doc. 3- Magellan et Charles Quint

« Fernand de Magellan quitta le Portugal et partit pour le royaume de Castille où régnait Charles Quint auquel il fit part de ses idées sur la conquête des Moluques1 et sur leur situation exacte ; ce qui étant bien compris par l’empereur et son Conseil, l’empereur ordonna que lui fussent donnés cinq navires dûment armés et équipés, grâce auxquels Fernand de Magellan pût découvrir l’itinéraire le plus commode pour atteindre les Moluques. »

Fernando de Oliveira, Manuscrit de Leyde (récit du voyage de Magellan), v. 1560.

1- Îles de l’Indonésie riches en épices.

  • Doc. 4- Un témoignage sur l’expédition

« Le mercredi 28 novembre, nous sortîmes du détroit pour entrer dans la grande mer, à laquelle nous donnâmes ensuite le nom de mer Pacifique. Nous naviguâmes pendant trois mois et vingt jours sans goûter d’aucune nourriture fraîche. Le biscuit que nous mangions n’était plus du pain mais une poussière mêlée de vers et imprégnée d’urine de souris. L’eau que nous étions obligés de boire était putride et puante. Nous fûmes mêmes contraints, pour ne pas mourir de faim, de manger des morceaux de cuir qui étaient si durs qu’il fallait les tremper quatre à cinq jours dans la mer pour les rendre un peu tendres. Notre plus grand malheur était de nous voir attaqués d’une espèce de maladie (le scorbut) par laquelle les gencives se gonflaient au point de surmonter les dents. Et ceux qui en étaient attaqués ne pouvaient prendre aucune nourriture. Dix-neuf d’entre nous en moururent. »

Antonio Pigafetta (membre de l’expédition de Magellan), Journal de bord, publié en 1526.

  • Doc. 5- Elcano rend compte de l’expédition à Charles Quint

« Votre majesté daigne apprendre que nous sommes rentrés 18 hommes avec un seul des cinq navires que votre majesté avait envoyés sous le commandement du capitaine Magellan, de glorieuse mémoire. Que votre majesté sache que nous avons trouvé le camphre, la cannelle et les perles. Qu’elle daigne estimer à sa valeur que nous avons fait le tour de la terre et que, partis vers l’ouest, nous revenons vers l’est. »

Lettre de Sébastien Elcano à Charles Quint, roi d’Espagne, 7 septembre 1522


QUESTIONS:

  1. Que fournit Charles Quint à Magellan ?
  2. Que rapportent les hommes qui participent à cette expédition à Charles Quint ?
  3. Pourquoi pouvez-vous affirmer que cette expédition contribue à ouvrir les Européens au monde
    et que prouve-t-elle définitivement ?

POUR ALLER PLUS LOIN…


… ET AUTREMENT…